LA LÉPROSERIE

 

Les dernières photographies connues du village de lépreux de l’Acarouany - en Guyane - datent des  années 1950 : des clichés en noir et blanc où figurent des sœurs au chevet de lépreux, des allées bien ordonnées, signe d’une rigueur hospitalière, des cartes postales qui témoignent d’un  prestigieux passé.  Créée en 1833 par la mère Javouhey, la Léproserie est restée active jusqu’à la fin des années 1970.

 

Vient ensuite l’oubli jusqu'à la guerre civile du Suriname, le camp, ses militaires et ses réfugiés. Sept ans durant, l’Acarouany a accueilli les populations provisoirement déplacées du Suriname. A la fin de la guerre, le village est de nouveau abandonné. Depuis, une communauté hétéroclite s’est installée dans le lieu classé aujourd'hui monument historique, refaçonnant ses murs et s’inscrivant dans les fissures de son histoire.

 

Les habitants nous livrent ici leur paysage intime, nous offrant un autre regard sur l’endroit

 

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

A bientôt

Tous droits réservés Karl Joseph 2019